Vigiles de Pentecôte - L'Eglise Catholique à Reims et dans les Ardennes

Actualités

Publié le 30 mai 2020

Vigiles de Pentecôte

Ce samedi 30 mai, à l’invitation de Mgr Eric de Moulins-Beaufort, des représentants des espaces missionnaires se réuniront à 19h Neuvizy pour célébrer les vigiles de Pentecôte et recevoir les huiles saintes.

L’office sera retransmis en direct sur :

Voici le déroulé de l’office (chants et textes).

Joyeuse Lumière, splendeur éternelle du Père,
Saint et bienheureux, Jésus-Christ.

1 – Venant au coucher du soleil,
Contemplant la lumière du soir,
Nous chantons le Père et le Fils
Et le Saint-Esprit de Dieu.

2 – Digne es-Tu en tout temps d’être loué,
Par de sainte voix,
Fils de Dieu qui donnas la vie,
Et le monde de Te glorifie.

5 – Fais descendre sur nous l ́Esprit,
En qui nous invoquons le Père
Qu ́il soit la rosée de notre âme,
Et la comble de ses présents de roi.

6 – En célébrant ainsi ta gloire,
Nous chantons l ́amour du Père,
Dans la lumière de l ́Esprit,
Sceau brûlant qui vous unit.

9 – Que ma prière vers Toi, Seigneur,
S’élève comme l’encens
Et mes mains devant Toi,
Comme l’offrande du soir

HYMNE Veni, creator Spiritus

Veni, creator Spiritus,
Mentes tuorum visita,
Imple superna gratia
Quae tu creasti pectora.
Qui diceris Paraclitus,
Donum Dei altissimi,
Fons vivus, ignis, caritas
Et spiritalis unctio.
Tu septiformis munere,
Dexterae Dei tu digitus,
Tu rite promissum Patris,
Sermone ditans guttura.
Accende lumen sensibus,
Infunde amorem cordibus,
Infirma nostri corporis
Virtute firmans perpeti.
Hostem repellas longius
Pacemque dones protinus;
Ductore sic te praevio
Vitemus omne noxium.
Per te sciamus da Patrem,
Noscamus atque Filium;
Te utriusque Spiritum
Credamus omni tempore.
Deo Patri sit gloria,
Et Filio, qui a mortuis
Surrexit, ac Paraclito
In saeculorum saecula. Amen

RITE DE L’EAU BÉNITE

  1. J’ai vu l’eau vive
    jaillissant du cœur du Christ, alléluia !
    Tous ceux que lave cette eau
    seront sauvés et chanteront: alléluia !
    Alléluia, alléluia, alléluia !
  2. J’ai vu la source
    devenir un fleuve immense, alléluia !
    Les fils de Dieu rassemblés
    chantaient leur joie d’être sauvés, alléluia !
  3. J’ai vu le Temple
    désormais s’ouvrir à tous, alléluia !
    Le Christ revient victorieux,
    montrant la plaie de son côté, alléluia !
    Alléluia, alléluia, alléluia !
  4. J’ai vu le Verbe
    nous donner la paix de Dieu, alléluia !
    Tous ceux qui croient en son nom
    seront sauvés et chanteront : alléluia !

LITURGIE DE LA PAROLE

Lecture du livre de la Genèse (11, 1-9)
Toute la terre avait alors la même langue et les mêmes mots. Au cours de leurs déplacements du côté de l’orient, les hommes découvrirent une plaine en Mésopotamie, et s’y établirent. Ils se dirent l’un à l’autre : « Allons ! Fabriquons des briques et mettons-les à cuire ! » Les briques leur servaient de pierres, et le bitume, de mortier. Ils dirent : « Allons ! Bâtissons-nous une ville, avec une tour dont le sommet soit dans les cieux. Faisons-nous
un nom, pour ne pas être disséminés sur toute la surface de la terre. » Le Seigneur descendit pour voir la ville et la tour que les hommes avaient bâties. Et le Seigneur dit : « Ils sont un seul peuple, ils ont tous la même langue : s’ils commencent ainsi, rien ne les empêchera désormais de faire tout ce qu’ils décideront. Allons ! Descendons, et là, embrouillons leur langue : qu’ils ne se comprennent plus les uns les autres. » De là, le
Seigneur les dispersa sur toute la surface de la terre. Ils cessèrent donc de bâtir la ville. C’est pourquoi on l’appela Babel, car c’est là que le Seigneur embrouilla la langue des habitants de toute la terre ; et c’est de là qu’il les dispersa sur toute la surface de la terre.

Psaume 32, 10-15
R/ Heureux le peuple dont le Seigneur est le Dieu

Lecture du livre de l’Exode (19, 3-8a.16-20b)
En ces jours-là, Moïse monta vers Dieu. Le Seigneur l’appela du haut de la
montagne : « Tu diras à la maison de Jacob, et tu annonceras aux fils d’Israël : “Vous avez vu ce que j’ai fait à l’Égypte, comment je vous ai portés comme sur les ailes d’un aigle et vous ai amenés jusqu’à moi. Maintenant donc, si vous écoutez ma voix et gardez mon alliance, vous serez mon domaine particulier parmi tous les peuples car toute la terre m’appartient ; mais vous, vous serez pour moi un royaume de prêtres, une nation sainte.”
Voilà ce que tu diras aux fils d’Israël. » Moïse revint et convoqua les anciens du peuple, il leur exposa tout ce que le Seigneur avait ordonné. Le peuple tout entier répondit, unanime : « Tout ce que le Seigneur a dit, nous le mettrons en pratique. » Le troisième jour, dès le matin, il y eut des coups de tonnerre, des éclairs, une lourde nuée sur la montagne, et une puissante sonnerie de cor ; dans le camp, tout le peuple trembla. Moïse fit sortir le peuple hors du camp, à la rencontre de Dieu, et ils restèrent debout au pied de la montagne. La montagne du Sinaï était toute fumante, car le Seigneur y était descendu dans le feu ; la fumée montait, comme la fumée d’une fournaise, et toute la montagne tremblait violemment. La sonnerie du cor était de plus en plus puissante. Moïse parlait, et la voix de Dieu lui répondait. Le Seigneur descendit sur le sommet du Sinaï, il appela Moïse sur le sommet de la montagne.

Cantique de Daniel 3,52-56

R/ A toi, louange et gloire éternellement !

Lecture du livre du prophète Ezéchiel (37, 1-14)
En ces jours-là, la main du Seigneur se posa sur moi, par son esprit il m’emporta et me déposa au milieu d’une vallée ; elle était pleine d’ossements. Il me fit circuler parmi eux ; le sol de la vallée en était couvert, et ils étaient tout à fait desséchés. Alors le Seigneur me dit : « Fils d’homme, ces ossements peuvent-ils revivre ? » Je lui répondis : « Seigneur Dieu, c’est toi qui le sais ! » Il me dit alors : « Prophétise sur ces ossements. Tu leur diras : Ossements desséchés, écoutez la parole du Seigneur : Ainsi parle le Seigneur Dieu à ces ossements : Je vais faire entrer en vous l’esprit, et vous vivrez. Je vais mettre sur vous des nerfs, vous couvrir de chair, et vous revêtir de peau ; je vous donnerai l’esprit, et vous vivrez. Alors vous saurez que Je suis le Seigneur. » Je prophétisai, comme j’en avais reçu l’ordre. Pendant que je prophétisais, il y eut un bruit, puis une violente secousse, et les ossements se rapprochèrent les uns des autres. Je vis qu’ils se couvraient de nerfs, la chair repoussait, la peau les recouvrait, mais il n’y avait pas d’esprit en eux. Le Seigneur me dit alors : « Adresse une prophétie à l’esprit, prophétise, fils d’homme. Dis à l’esprit : Ainsi parle le Seigneur Dieu : Viens des quatre vents, esprit ! Souffle sur ces morts, et qu’ils vivent ! » Je prophétisai, comme il m’en avait donné l’ordre, et l’esprit entra en eux ; ils revinrent à la vie, et ils se dressèrent sur leurs pieds : c’était une armée immense ! Puis le Seigneur me dit : « Fils d’homme, ces ossements, c’est toute la maison d’Israël. Car ils disent : ‘Nos ossements sont desséchés, notre espérance est détruite, nous sommes perdus !’ C’est pourquoi, prophétise. Tu leur diras : Ainsi parle le Seigneur Dieu : Je vais ouvrir vos tombeaux et je vous en ferai remonter, ô mon peuple, et je vous ramènerai sur la terre d’Israël. Vous saurez que Je suis le Seigneur, quand j’ouvrirai vos tombeaux et vous en ferai remonter, ô mon peuple ! Je mettrai en vous mon esprit, et vous vivrez ; je vous donnerai le repos sur votre terre. Alors vous saurez que Je suis le Seigneur : j’ai parlé et je le ferai – oracle du Seigneur. »

Psaume 106,2-9
R/ Rendez grâce au Seigneur : il est bon ! Eternel est son amour !

Lecture du livre du prophète Joël (3, 1-5a)
Ainsi parle le Seigneur : Je répandrai mon esprit sur tout être de chair, vos fils et vos filles prophétiseront, vos anciens seront instruits par des songes, et vos jeunes gens par des visions. Même sur les serviteurs et sur les servantes je répandrai mon esprit en ces jours-là. Je ferai des prodiges au ciel et sur la terre : du sang, du feu, des nuages de fumée. Le soleil sera changé en ténèbres, et la lune sera changée en sang, avant que vienne le jour du Seigneur, jour grand et redoutable. Alors, quiconque invoquera le nom du Seigneur sera sauvé.

Psaume 103, 1…30
R/ Ô Seigneur, envoie ton Esprit qui renouvelle la face de la terre !

Gloire à Dieu (messe du partage)

Lecture de la lettre de saint Paul Apôtre aux Romains (8, 22-27)
Frères, nous le savons bien, la création tout entière gémit, elle passe par les douleurs d’un enfantement qui dure encore. Et elle n’est pas seule. Nous aussi, en nous- mêmes, nous gémissons ; nous avons commencé à recevoir l’Esprit Saint, mais nous attendons notre adoption et la rédemption de notre corps. Car nous avons été sauvés, mais c’est en espérance ; voir ce qu’on espère, ce n’est plus espérer : ce que l’on voit, comment peut-on l’espérer encore ? Mais nous, qui espérons ce que nous ne voyons pas, nous l’attendons avec persévérance. Bien plus, l’Esprit Saint vient au secours de notre faiblesse, car nous ne savons pas prier comme il faut. L’Esprit lui-même intercède pour nous par des gémissements inexprimables. Et Dieu, qui scrute les cœurs, connaît les intentions de l’Esprit puisque c’est selon Dieu que l’Esprit intercède pour les fidèles.

Acclamation : Alléluia de Schütz

Alléluia. Alléluia.

Viens, Esprit Saint ! Emplis le cœur de tes fidèles ! Allume en eux le feu de ton amour !

Alléluia.

Évangile de Jésus Christ selon saint Jean (7, 37-39)
Au jour solennel où se terminait la fête des Tentes, Jésus, debout, s’écria : « Si quelqu’un a soif, qu’il vienne à moi, et qu’il boive, celui qui croit en moi ! Comme dit l’Écriture : De son cœur couleront des fleuves d’eau vive. » En disant cela, il parlait de l’Esprit Saint qu’allaient recevoir ceux qui croiraient en lui. En effet, il ne pouvait y avoir l’Esprit puisque Jésus n’avait pas encore été glorifié.

Séquence de la Pentecôte

Viens, Esprit Saint, en nos cœurs
et envoie du haut de ciel
un rayon de ta lumière.
Viens en nous, père des pauvres,
viens, dispensateur des dons,
viens, lumière de nos cœurs.
Consolateur souverain,
hôte très doux de nos âmes,
adoucissante fraîcheur.
Dans le labeur, le repos ;
dans la fièvre, la fraîcheur ;
dans les pleurs, le réconfort.

Ô lumière bienheureuse,
viens remplir jusqu’à l’intime
le cœur de tous tes fidèles.
Sans ta puissance divine,
il n’est rien en aucun homme,
rien qui ne soit perverti.
Lave ce qui est souillé,
baigne ce qui est aride,
guéris ce qui est blessé.
Assouplis ce qui est raide,
réchauffe ce qui est froid,
rends droit ce qui est faussé.

À tous ceux qui ont la foi
et qui en toi se confient
donne tes sept dons sacrés.

Donne mérite et vertu,
donne le salut final,
donne la joie éternelle. Amen.

INTERCESSION A L’ESPRIT SAINT

R/ Envoie, Seigneur, ton Esprit d’amour !

DON DES HUILES SAINTES
AUX REPRÉSENTANTS DES ESPACES MISSIONNAIRES

  1. Pour l’Eglise immaculée du Dieu vivant,
    répandue par tout l’univers,
    invoquons la richesse des Grâces divines.
    Ô Seigneur, écoute et prends pitié !
  2. Pour les ministres consacrés au Seigneur,
    Pour les évêques, les prêtres et les diacres
    Qu’il envoie au service du peuple saint,
    supplions le Christ, notre Seigneur.
    Ô Seigneur, écoute et prends pitié !
  3. Pour les membres du Corps qu’est l’Église à qui l’Esprit donne de porter foi,
    espérance et charité en son nom en ce monde,
    Implorons le Seigneur, Tête et Serviteur.
    Ô Seigneur, écoute et prends pitié !
  4. Pour les vierges d’esprit et de corps à cause du règne de Dieu,
    pour ceux et celles qui peinent sur le chemin de la vie parfaite
    et dont la prière porte son Église,
    pour les moniales, les religieux et les consacrés de notre diocèse
    prions Celui qui donne l’Esprit.
    Ô Seigneur, écoute et prends pitié !
  5. Pour ceux qui gouvernent les peuples,
    pour que règnent la justice, la liberté et le droit,
    demandons la Force de Dieu.
    Ô Seigneur, écoute et prends pitié !
  6. Pour l’alternance heureuse des saisons,
    pour les bienfaits de la pluie et des vents,
    invoquons le Seigneur qui gouverne le monde.
    Ô Seigneur, écoute et prends pitié !
  7. Pour ceux que le Père attire à son Fils
    et qui se préparent au Baptême,
    pour ceux et celles pour qui approche le moment de la nouvelle naissance,
    supplions la Bonté du Dieu tout-puissant.
    Ô Seigneur, écoute et prends pitié !
  8. Pour ceux que retiennent la faiblesse humaine,
    l’esprit de haine, d’envie et les erreurs du monde,
    implorons la Tendresse du Rédempteur.
    Ô Seigneur, écoute et prends pitié !
  9. Pour les absents, pour les prisonniers,
    pour le faible qu’on opprime, le juste persécuté, pour les malades
    supplions Jésus, le Sauveur.
    Ô Seigneur, écoute et prends pitié !
  10. Pour les chrétiens divisés,
    pour les fils d’Israël, pour les musulmans, et les hommes de toutes religions,
    invoquons le Seigneur de Vérité.
    Ô Seigneur, écoute et prends pitié !
  11. Pour les ouvriers de l’Evangile,
    pour ceux qui servent leurs frères avec amour,
    pour celles et ceux qui veillent sur les malades,
    prions le Dieu des Miséricordes.
    Ô Seigneur, écoute et prends pitié !
  12. Pour le repos des trépassés,
    Pour ceux qui sont morts dans la solitude,
    invoquons le Seigneur des esprits et le Juge de toute chair.
    Ô Seigneur, écoute et prends pitié !
  13. Pour les frères et sœurs qui s’unissent à notre célébration,
    pour celles et ceux qui, en notre diocèse, font briller la splendeur de la vie nouvelle,
    invoquons le Seigneur de gloire.
    Ô Seigneur, écoute et prends pitié !

NOTRE PÈRE

PRIÈRE DE CONSÉCRATION DU DIOCÈSE A LA VIERGE MARIE

Notre-Dame de Neuvizy, Notre-Dame du Bel Amour, Notre-Dame du Bon Conseil, en ce 30 mai, notre diocèse de Reims et des Ardennes se présente tout entier auprès de toi. Ô Sainte Vierge Marie, ta naissance fut « l’aurore avant le jour », les prémices du salut, l’annonce, connue de Dieu seul, d’une humanité enfin pleinement sanctifiée, pleinement fraternelle, capable de faire de toute rencontre une visitation remplie de l’Esprit-Saint. Notre-Dame de Neuvizy, Notre-Dame du Bel Amour, notre diocèse se confie à toi pour
vivre une étape nouvelle de son histoire. Obtiens-nous la grâce de suivre Jésus, non par habitude mais par l’écoute active de sa Parole et en nous rendant attentifs à sa venue, en nous laissant conduire par lui là où nous n’avons pas prévu d’aller. Soutiens-nous, encourage-nous, pour que nous progressions toujours dans l’amour, en sachant nous faire le prochain de nos proches, de nos voisins et de ceux dont nous croisons la route.
Notre-Dame de Neuvizy, Notre-Dame du Bon Conseil, notre diocèse se remet à ton intercession. Que l’Esprit-Saint nous soit donné en abondance, qu’il élargisse nos esprits et nos cœurs, qu’il nous fasse entrer toujours davantage dans les vues de Dieu. Qu’il chasse de nous la peur et y mette la confiance et l’espérance. Notre-Dame de Neuvizy, Notre-Dame du Bel Amour, Notre-Dame du Bon Conseil, nous te présentons tous les habitants de notre région. Veille sur eux tous et sur chacun d’eux.

Prépare en eux les voies secrètes par lesquels ils pourront découvrir ton Fils Jésus. Que l’Esprit-Saint travaille en chacun pour les conduire vers la lumière du Sauveur et l’espérance éternelle.
Ici, ô Marie, ô Notre-Dame, nous te consacrons notre diocèse.

Notre-Dame du Bel Amour, Notre-Dame du Bon Conseil, Notre-Dame de Neuvizy, garde- nous unis à ton cœur immaculé. Garde-nous dans la lumière, l’unité et la paix. Apprends- nous comment porter à tous les richesses du Christ, ton Fils bien-aimé.

Demande avec nous, pour notre diocèse, ô notre Mère, les vocations de prêtres, de diacres, de religieux et religieuses, d’hommes et de femmes consacrés, et tous les ouvriers nécessaires pour la moisson.

REGINA CAELI –REINE DU CIEL

Regína caéli, lætáre, Allelúia!
Quia quem meruísti portáre, Allelúia!
Resurréxit, sicut dixit, Allelúia!
Ora pro nóbis Déum, Allelúia!

Reine du ciel, réjouis-toi, Alléluia !
car le Seigneur que tu as porté, Alléluia !
est ressuscité comme il l’avait dit, Alléluia !
Reine du ciel, prie Dieu pour nous, Alléluia !

CHANT D’ENVOI : Pour accomplir les Œuvres du Père

L’Esprit nous appelle à vivre aujourd’hui
A vivre de la vie de Dieu ;
L’Esprit nous appelle à croire aujourd’hui
A croire au bel amour de Dieu !

1
Pour accomplir les œuvres du Père
En croyant à celui qui a sauvé le monde ;
Pour témoigner que Dieu est tendresse
Et qu’il aime la vie et qu’il nous fait confiance ;
Pour exposer ce temps à la grâce
Et tenir l’univers dans la clarté pascale
2
Pour découvrir les forces nouvelles
Que l’Esprit fait lever en travaillant cet âge ;
Pour nous ouvrir à toute rencontre
Et trouver Jésus Christ en accueillant ses frères ;
Pour être enfin le sel, la lumière
Dans la joie de servir le Serviteur de l’homme
3
Pour inventer la terre promise
Où le pain se partage, où la parole est libre ;
Pour que s’engendre un peuple sans haine
Où la force et l’argent ne seront plus les maîtres ;
Pour annoncer le Jour du Royaume
Sa justice et sa paix qui briseront les guerres
4
Pour épouser la plainte des autres
En berçant le silence au plus secret de l’âme ;
Pour assembler les pierres vivantes
Sur la pierre angulaire où se construit l’Eglise ;
Pour entonner un chant d’espérance
Dans ce monde sauvé et qui attend sa gloire


Partager

Notre site utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité et mesurer l'audience. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies dans les conditions prévues par nos mentions légales.