Témoin d'aujourd'hui, Béatrice - 40 ans d'accueil à l'archevêché de Reims - L'Eglise Catholique à Reims et dans les Ardennes

Actualités

Publié le 5 janvier 2021

Témoin d’aujourd’hui, Béatrice – 40 ans d’accueil à l’archevêché de Reims

Béatrice Collet s’occupait de l’accueil de l’archevêché de Reims depuis 40 ans. Multi-casquette, elle a été aide-comptable, coursière, archiviste, secrétaire pour les actes de catholicité, standardiste… Elle a pris sa retraite en décembre dernier. Celle qui a connu pas moins de cinq archevêques nous livre quelques souvenirs d’une vie professionnelle au service du diocèse.

Je suis arrivée à l’archevêché de Reims, le 4 septembre 1980.  Je venais de tenter un BAC Pro secrétariat que j’avais raté, à cause d’un zéro éliminatoire en sténographie. Mon père m’a forcée à candidater à ce poste. Finalement, ce fut mon premier et mon dernier poste ! 

Ici, au cœur du réacteur, j’ai vu beaucoup de changements. L’Église s’est peu à peu professionnalisée. Au fur et à mesure, les prêtres ont dû assumer davantage de missions administratives, avec de moins en moins de bénévoles. Aujourd’hui, ont-ils assez de temps pour leur rôle de pasteur ? Avec le nouveau projet missionnaire, je suis heureuse de voir que nous rendons leur fonction première aux prêtres ! 

En travaillant avec les prêtres, l’image de mon enfance du curé qui prêche de manière un peu lointaine s’est effacée. J’ai découvert des hommes comme tout le monde, avec leurs fragilités, leur humour, leur délicatesse. J’ai apprécié le temps que certains ont pris pour m’accompagner, me remonter le moral. Bien sûr, toutes les relations n’étaient pas parfaites mais elles me font dire aujourd’hui que ma vie professionnelle a été très riche humainement. Mgr Boishu m’a particulièrement renforcée dans ma foi, et a contribué à me transmettre une image heureuse du prêtre ! Ces dernières années, j’ai adoré la rigueur du père Larghi, le chancelier actuel.

J’ai aimé renseigner les personnes au téléphone. Les demandes sont variées : comment faire pour se marier à l’église ? quelles démarches pour être baptisé ? comment prendre RDV avec l’archevêque ? D’autres appellent pour des conseils touristiques ou patrimoniaux. Certaines commentent, critiquent.

Mais deux souvenirs m’ont particulièrement marquée.

L’année avant la venue du pape en 1997, une personne débarque à l’archevêché avec un énorme colis de nourriture pour le pape contenant du champagne, des chocolats, du vin… En nous demandant de congeler ce qui était périssable !

Un autre plus émouvant. Un jour, une famille en pleurs sonne à la porte. Ils venaient de se faire expulser de leur logement. La maman avait son bébé dans les bras. Le père Daniel Lefèvre a alors remué ciel et terre pour leur trouver un logement.

C’est bien le souvenir d’une Eglise qui accueille et qui console dont je veux me souvenir.

Bonne retraite à Béatrice ! Et bienvenue à Constance qui la remplace à l’accueil de l’archevêché de Reims.

Ce témoignage est à retrouver dans la lettre d’infos du diocèse de janvier.


Partager

Notre site utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité et mesurer l'audience. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies dans les conditions prévues par nos mentions légales.