Neuvaine à Saint Remi - Prions pour ceux qui ont rejoint le Père - L'Eglise Catholique à Reims et dans les Ardennes

Actualités

Publié le 25 avril 2020

Neuvaine à Saint Remi – Prions pour ceux qui ont rejoint le Père

Du jeudi 23 avril au vendredi 1er mai, à l’initiative de l’espace missionnaire Reims Sud, le diocèse de Reims et des Ardennes vous propose de vivre une neuvaine à Saint Remi.

Ce samedi 25 avril, nous vous proposons de prier spécialement pour les malades.

La neuvaine s’organise comme suit

  • Une anecdote sur la vie de Saint Remi raconté par l’historien, Patrick Demouy
  • Une exhortation donnée par Roland d’Avezac
  • Un morceau d’orgue proposé par l’organiste titulaire de la basilique Saint Remi, Benjamin Steens
  • Une prière dite par les sœurs Clarisses de Cormontreuil
  • Le chant traditionnel à Saint Remi, le « Chœur des vierges »

Vous pouvez suivre cette neuvaine en direct sur RCF Reims-Ardennes chaque jour à 18h30 ou grâce à la vidéo ci-dessous.

Exhortation du jour – Prions pour ceux qui ont rejoint le Père

Chers Amis,

Chaque jour nos médias nationaux nous annoncent le nombre de personnes que le COVID 19 a emporté, et nous sommes atterrés par ces chiffres sans cesse répétés. Nous avons peut-être vécu dans nos familles ces deuils brutaux, douloureux, qui nous semblent injustes. Nous pensons à tous ces morts, connus et inconnus, tous ceux qui sont partis dans la solitude, dans une chambre d’hôpital où pourtant les soignants se battent au quotidien, tous ceux qui n’ont pas pu dire un dernier « je t’aime », qui n’ont pas pu entendre une dernière fois la voix d’un proche, d’un ami. Nous prenons quelques secondes de silence pour les présenter au Seigneur.

Que le Dieu de l’espérance les accueille dans sa plénitude au moment de leur passage vers la vie éternelle. Nous savons que Dieu est plus fort que la mort, qu’il est tout amour et qu’il se fait proche de ceux qui l’invoquent. Notre foi, la foi de l’Eglise, c’est que la mort n’est pas la fin de tout, mais l’entrée dans la vie éternelle. Rappelons-nous que Dieu se souvient de tout ce qu’il y a eu de beau, de grand, de vrai, de généreux dans la vie de ceux qui sont partis, alors nous pouvons sans crainte lui demander de leur pardonner leurs péchés et de les accueillir dans son amour, en sa présence. Nous savons que, dans la communion des saints, ils sont attendus par tous ceux qui nous y ont précédés, et nous les confions tout spécialement à saint Remi, patron de la ville de Reims et de notre diocèse, lui qui a si bien su réconforter Clovis après la mort de sa sœur.

Dans notre prière, nous pensons aussi aux familles des défunts, à ceux qui leur étaient proches et qui n’ont pas pu les accompagner dans une cérémonie pourtant désirée, malgré le dévouement des personnels des entreprises funéraires. Nous demandons au Seigneur de les inonder de sa miséricorde, cette miséricorde que nous avons fêtée dimanche dernier. Dans nos maisons, dans nos familles, il y aura de nombreuses chaises vides et nous pleurerons celles et ceux qui ne verront jamais l’après confinement. Mais ce que nous aurons vécu aura été si douloureux et si intense à la fois que nous aurons découvert ce lien entre nous, cette communion plus forte que la distance géographique. Et nous saurons que ce lien qui se joue de l’espace, se joue aussi du temps ; que ce lien passe la mort. Et ce lien entre nous qui unit ce côté-ci et l’autre de la rue, ce côté-ci et l’autre de la mort, ce côté-ci et l’autre de la vie, nous l’appelons Dieu.

Et nous reprenons avec confiance cet extrait de l’épitre aux Romains : « Aucun d’entre nous ne vit pour soi-même, et aucun ne meurt pour soi-même : si nous vivons, nous vivons pour le Seigneur ; si nous mourons, nous mourons pour le Seigneur. Dans notre vie comme dans notre mort, nous appartenons au Seigneur. Car, si le Christ a connu la mort, puis la vie, c’est pour devenir le Seigneur et des morts et des vivants. »

Chant à Saint Remi : « Chœur des vierges »

Honneur et gloire à Toi,
Dieu très bon,
Toi seul es saint, Toi seul es grand,
Par saint Remi l’Apôtre des Francs,
conduis ton peuple vers ta maison.

Que la foi brille dans nos cœurs,
Que nos yeux chantent l’espérance :
Dieu nous donne la délivrance,
L’Amour du Christ nous rend vainqueur.


Partager

Notre site utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité et mesurer l'audience. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies dans les conditions prévues par nos mentions légales.