Neuvaine à Saint Remi - Prions pour ceux dont le travail s'est arrêté - L'Eglise Catholique à Reims et dans les Ardennes

Actualités

Publié le 27 avril 2020

Neuvaine à Saint Remi – Prions pour ceux dont le travail s’est arrêté

Du jeudi 23 avril au vendredi 1er mai, à l’initiative de l’espace missionnaire Reims Sud, le diocèse de Reims et des Ardennes vous propose de vivre une neuvaine à Saint Remi pour nous aider à surmonter l’épreuve du Coronavirus et du confinement.

Ce lundi 27 avril, nous vous proposons de prier spécialement pour ceux dont le travail s’est arrêté.

La neuvaine s’organise comme suit

  • Une anecdote sur la vie de Saint Remi raconté par l’historien, Patrick Demouy
  • Une exhortation donnée par le père Thierry Bettler, vicaire général
  • Un morceau d’orgue proposé par l’organiste titulaire de la basilique Saint Remi, Benjamin Steens
  • Une prière dite par les sœurs Clarisses de Cormontreuil
  • Le chant traditionnel à Saint Remi

Vous pouvez suivre cette neuvaine en direct sur RCF Reims-Ardennes chaque jour à 18h30 ou grâce à la vidéo ci-dessous.

Exhortation du jour – Prions pour ceux dont le travail s’est arrêté

par le père Thierry Bettler, vicaire général du diocèse

Mes amis,

L’épidémie de Covid-19 qui sévit, et le confinement que cela impose, ne sont pas sans conséquences pour chacun d’entre nous : pour les malades bien sûr, certains gravement, pour leur famille et ceux qui les soignent et les assistent aussi ; pour ceux qui sont contraints de travailler pour assurer notre subsistance, parfois au risque de leur santé, et pour ceux qui sont obligés de cesser leur activité en mettant en danger leur situation économique. Nous prions pour eux.

D’autres personnes, plus silencieusement, subissent aussi les conséquences de l’arrêt de toute activité sociale : les sans logis qui sont à la rue ; les réfugiés et les sans papiers dans leurs foyers ou leur campement de fortune ; les étudiants sans famille, souvent étrangers et avec peu de revenus, isolés dans leur minuscule chambre. Ne les oublions pas.

Comment vivre de la manche quand plus personne n’est dans la rue ? Comment attendre l’assistance des bénévoles quand les associations d’aide aux démunis ne peuvent plus fonctionner ?Comment toucher à temps son RSA ou son allocation quand les administrations fonctionnent au ralenti ?

Seigneur, toi qui as vu la misère de ton peuple quand il ployait sous les coups des Égyptiens, toi qui connais toutes les misères et les oppressions des peuples, toi qui as partagé la part des plus pauvres depuis les chemins de Palestine jusqu’au fond de nos taudis et de nos squats, écoute la prière de ceux qui souffrent en silence. En situation de crise, ce sont toujours les plus faibles qui subissent en premiers les dommages.

Par l’intercession de Saint Remi, pasteur qui eut toujours le souci des plus pauvres de la cité, donne-nous de les voir et les entendre, fais que nous sachions porter leurs cris dans notre prière, apprends-nous comment les rejoindre et les aider.

Toi qui te fais le Dieu des pauvres, les sans le sou, les sans-logis, les sans familles, les malaimés, tu veux te rendre présent en eux. Ton évêque Remi nous montra comment être solidaires des plus démunis, comment « relever les affligés, favoriser les veuves, nourrir les orphelins … » Aujourd’hui encore, qu’il nous enseigne la meilleure façon de vivre la charité en ce temps d’épreuve et de peine. Amen.

Chant à Saint Remi

Honneur et gloire à Toi,
Dieu très bon,
Toi seul es saint, Toi seul es grand,
Par saint Remi l’Apôtre des Francs,
conduis ton peuple vers ta maison.

Que la foi brille dans nos cœurs,
Que nos yeux chantent l’espérance :
Dieu nous donne la délivrance,
L’Amour du Christ nous rend vainqueur.


Partager

Notre site utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité et mesurer l'audience. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies dans les conditions prévues par nos mentions légales.