Lettre d'Infos Avril 2020 - L'Eglise Catholique à Reims et dans les Ardennes

Actualités

Lettre d’Infos Avril 2020

En raison du confinement et donc de la fermeture des entreprises (dont notre imprimeur) et de l’annulation de tous les événements diocésains, il n’y aura pas de Lettre d’Infos pour le mois d’Avril.

Cependant, voici un message de Mgr Bruno Feillet remplaçant l’édito mensuel :

N’oublions pas la fête de Pâques

L’épidémie du Coronavirus envahit non seulement nos pays, notre quotidien mais aussi notre conscience. À tout moment, il nous est rappelé les consignes de sécurité. Notre liberté de mouvement est réduite et les enfants ne peuvent se rendre à l’école. Je pourrais allonger la liste bien sûr. Pourtant, au cœur de tout cela, il ne faut pas oublier la présence du Christ Sauveur dont nous aller célébrer l’anniversaire de la Pâque dans quelque semaines.

Il est très difficile de « prendre de la hauteur », de « s’extraire » des soucis du quotidien pour avoir une vue d’ensemble éclairée par le mystère de la foi. Pourtant c’est elle qui, par-delà les espoirs d’éradication de l’épidémie, nous donne une vision d’avenir et une espérance, c’est elle qui oriente fondamentalement notre vie.

Toute proportion gardée, je me souviens des derniers jours de Maximilien Kolbe, interné dans un camp de concentration nazi et qui a choisi de prendre la place d’un condamné au bunker de la faim. Dès la fermeture de la porte les prisonniers entendirent des cris de lamentation et des hurlements de révolte. Puis, petit-à-petit, à l’initiative du P. Maximilien Kolbe, montèrent des chants et des prières. La foi ne leur avait pas ouvert les portes du bunker ni apporté de la nourriture solide. Mais elle avait changé la perspective de leur destinée en l’orientant vers la Pâque du Seigneur, par-delà une mort atroce inévitable.

La foi en la Résurrection n’est pas pour les chrétiens une occasion de défaitisme ou de fuite devant le réel. Les fidèles du Christ sont aussi au rendez-vous de la solidarité en prenant soin de leur voisin, en respectant les consignes de sécurité ou, comme professionnel de santé, par leur dévouement. Le quotidien est le même pour eux que pour les autres, mais la foi donne une perspective et une sérénité dans les épreuves qui sont sources de paix et de persévérance.

Dans quelques semaines nous allons célébrer la Résurrection du Christ, sa victoire sur la mort et sur tous les égoïsmes. Probablement que nous la célébrerons tous chez nous dans le strict cadre familial et que les prêtres célébreront la plus grande messe de l’année, seuls dans leur presbytère. Ce sera une grande première et, j’espère, la dernière fois que nous vivrons Pâques de cette façon. Que Saint Maximilien nous aide à en faire un temps de foi et d’Eglise.

+ Bruno Feillet

Prochainement, un certain nombre de propositions seront faites sur le site et les réseaux sociaux du diocèse afin que chacun puisse se préparer à vivre le dimanche des Rameaux et la semaine Sainte d’une manière certes particulière et inédite mais tout aussi lumineuse et profonde.

Restons plus que jamais en communion spirituelle !


Partager

Notre site utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité et mesurer l'audience. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies dans les conditions prévues par nos mentions légales.