Le diocèse de Reims a abondé le fonds SELAM - L'Eglise Catholique à Reims et dans les Ardennes

Actualités

Publié le 31 janvier 2022

Le diocèse de Reims a abondé le fonds SELAM

Qu’est-ce que le fonds SELAM ?

Le fonds de dotation SELAM a été créé à la suite du rapport de la CIASE publié à l’automne dernier. Sa création a été approuvée par un vote des évêques lors de l’Assemblée Pléinière de novembre dernier à Lourdes. L’objectif de ce fonds est de récolter les sommes nécessaires à l’indemnisation des victimes de pédocriminalité commis par des prêtres, des religieux ou des laïcs dans le cadre de l’Eglise. Il est financé par des versements des diocèses, des évêques, des prêtres et des laïcs qui le désirent. Il ne reçoit aucun financement public.

Le 25 janvier, le président du fonds, Gilles Vermot-Desroches, a annoncé que la somme de 20 millions d’€ avait été collectée.

Qu’en est-il pour le diocèse de Reims ?

Comme les autres diocèses de France, le diocèse de Reims a abondé le fonds SELAM par un versement effectué en décembre dernier. Ce virement de 357 400 € correspond au montant reconstitué des legs reçus par 4 prêtres mis en cause dans des affaires de pédocriminalité, et qui avaient fait de l’Association Diocésaine de Reims leur héritière. 

« Nous ignorons pour l’instant la somme nécessaire pour indemniser les victimes. Aujourd’hui, nous avons abondé le fonds de la manière qui nous semblait la plus juste possible. Si, par la suite, le fonds SELAM sollicite à nouveau les diocèses, nous ferons les arbitrages nécessaires pour la vente de biens mobiliers ou immobiliers. Dès à présent, nous entamons les discussions pour se mettre en capacité d’abonder aux appels suivants. » déclare Olivier Delalle, économe diocésain. 

Pour aller plus loin : https://www.fonds-selam.fr/


Partager

Notre site utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité et mesurer l'audience. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies dans les conditions prévues par nos mentions légales.