Monastère des Bénédictines de Saint-Thierry - Diocèse de Reims
Accueil | Les communautés religieuses et les monastères

Monastère des Bénédictines de Saint-Thierry

Vingt sœurs forment aujourd’hui  la communauté. La prière, le travail, la vie communautaire et l’accueil rythment leur vie. Leur gagne pain est assuré par un atelier de restauration de tapis d’Orient, une petite imprimerie, et un magasin monastique proposant livres et produits. Les soeurs accueillent des personnes seules ou en groupes pour des retraites ou des récollections : bibliques, de prière, de chant ou de cithare. En avril, mai, juin, beaucoup de jeunes, en groupes ou pas, viennent, quelquefois pour des révisions.

Histoire du monastère

C’est vers l’an 500 que Thierry, disciple de St Rémi archevêque de Reims, fonde un monastère sur la colline du Mont d’Hor, au milieu des vignes. Au début du 12ème siècle apparaît une haute personnalité celle de Guillaume, abbé de St Thierry, ami de St Bernard et auteur d’écrits spirituels remarquables.

A la faveur de l’invitation du Concile à un renouvellement en profondeur des instituts religieux, et sur la demande de Mgr Marty, alors archevêque de Reims, le projet d’une implantation dans le diocèse s’élabore en 1968, pour rétablir la vie bénédictine sur cette antique terre monastique.

Le 11 octobre 1968, la première messe est célébrée par Mgr Maury-successeur de Mgr Marty- dans l’ancienne salle capitulaire de l’abbaye du XIIème siècle, transformée en oratoire. Après deux siècles d’interruption, la longue tradition monastique renaît, à l’écart du monde, à l’écoute du monde…

« Dieu est la source, pour nous les chrétiens,  mais on peut faire du chemin avec tout un chacun, l’éveiller à ce goût de l’autre ou du Tout Autre. Nous recevons beaucoup des laïcs, il y a réciprocité dans de vrais partages. Ils nourrissent et stimulent notre vie de prière. Nous sommes témoins de la joie de Dieu, des relations fraternelles, de la joie de la prière. De tout ce qui se joue aussi dans les difficultés, nous ne sommes pas seuls, nous partageons . Tout nous intéresse dans la rencontre, les échanges et dans le contact humain.  La règle de St Benoît  est à la fois très humaine et spirituelle. Rendre gloire à Dieu en toute chose ! Dans le management de l’entreprise certains s’en inspirent, autour du rôle de l’abbé qui doit être attentif à chacun. » 

(extrait de l’ancienne revue diocésaine Reims-Ardennes)

Pour aller plus loin : voir le site des bénédictines de St Thierry

Je m'intéresse à la vie du diocèse

Notre site utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité et mesurer l'audience. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies dans les conditions prévues par nos mentions légales.