En route pour la mission ! Le nouveau projet diocésain expliqué - L'Eglise Catholique à Reims et dans les Ardennes

Actualités

Publié le 9 septembre 2019

En route pour la mission ! Le nouveau projet diocésain expliqué

Le 8 septembre, à Notre-Dame de Neuvizy, le diocèse de Reims et des Ardennes a réuni les personnes en responsabilité dans les paroisses pour leur présenter le nouveau projet diocésain.

Découvrez le projet (le livret est en téléchargement en bas de page), et ci-dessous l’introduction au projet.

Un appel à la mission

Jésus ressuscité s’approcha de ses disciples et leur adressa ces paroles : « Tout pouvoir m’a été donné au ciel et sur la terre. Allez ! De toutes les nations faites des disciples : baptisez-les au nom du Père, et du Fils, et du Saint-Esprit, apprenez-leur à observer tout ce que je vous ai commandé. Et moi, je suis avec vous tous les jours jusqu’à la fin du monde. » (Mt 28, 18-20)

Plus que jamais, ces paroles du Christ ressuscité qui envoie ses disciples annoncer l’Évangile à tous les hommes est un appel pressant que notre Église diocésaine entend et auquel elle cherche à répondre. Avant de regarder nos villes et nos villages, nos régions viticoles, agricoles ou industrielles comme un territoire à administrer, avant même de considérer le nombre de prêtres ou de diacres en capacité d’exercer un ministère, nous voulons répondre à cet appel en nous tournant vers les hommes et les femmes de notre temps, pour aller à leur rencontre et être au milieu d’eux des témoins de l’Évangile et du salut que Dieu offre à tous en Jésus son Fils. Nous voulons leur transmettre le message que le Seigneur leur délivre par nous : « Le règne de Dieu s’est approché de vous. » (Lc 10, 9)

Depuis le début de la prédication apostolique, l’Évangile et notre foi sont toujours les mêmes. Mais en un quart de siècle le monde a beaucoup changé. La sécularisation de notre société s’impose comme un fait, la transmission de la foi, même au sein de nos familles, n’est plus naturelle, la multiplication des moyens de communication sociale bouleverse les rapports d’autorité, les croyants d’autres religions sont nombreux… Il n’est donc pas étonnant de constater que notre manière de répondre à l’envoi du Christ ne peut plus être la même.

De la proximité aux périphéries

Pour rester fidèle à son Seigneur et à sa vocation, l’Église, dans ce contexte, découvre qu’elle doit avancer sur de nouveaux chemins. Notre Église particulière qui est à Reims et dans les Ardennes ne fait pas exception. Le maillage paroissial que nous héritons de notre histoire reste nécessaire à une vie communautaire bien implantée dans une proximité. Mais nous avons besoin aujourd’hui d’aller plus loin pour rejoindre ceux qui sont aux « périphéries » comme nous y invite le pape François, « d’aller voir ceux qui ne viennent pas nous voir ».

Il nous faut aussi valoriser les autres communautés que sont les monastères, les sanctuaires, les autres lieux d’Église, pour qu’ils prennent toute leur part à cette mission.

C’est avec toute notre foi que nous accueillons les missionnaires de notre temps, les prêtres et les diacres, les laïcs qui se rendent disponibles pour un service d’Église, et tous les baptisés, tels qu’ils sont, comme ils sont, parce qu’ils sont le don que Dieu nous fait pour répondre à l’appel du Christ. Nous mettons notre espoir en lui, et nous le prions, car nous savons qu’il ne cessera pas d’envoyer son Esprit qui suscitera de nouveaux « ouvriers pour la moisson », toujours trop peu nombreux mais bien vivants.


Partager

Je m'intéresse à la vie du diocèse

Notre site utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité et mesurer l'audience. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies dans les conditions prévues par nos mentions légales.