"En confinement, la prière occupe une part plus importante de mes journées" - L'Eglise Catholique à Reims et dans les Ardennes

Actualités

« En confinement, la prière occupe une part plus importante de mes journées »

Eloi, 28 ans, habite Charleville-Mézières, où il est enseignant en mathématiques. Il sera confirmé à la Pentecôte. Il nous livre son témoignage sur la manière dont il vit sa foi et a vécu la Semaine Sainte à l’heure du confinement.

Le confinement, une galère ou un booster pour la foi ?

A choisir, je dirai plutôt un booster.
En effet, ce confinement, qui coïncide avec la période de carême, me permet de vivre une vraie pause marquée par de nombreuses privations telles les relations avec ma famille, mes amis ou encore le travail. La prière occupe alors une place d’autant plus importante dans mes journées. Grâce aux nombreuses initiatives de prêtres ou de communauté comme Taizé notamment, la messe est accessible partout, à toute heure et peut même être revue ou réécoutée afin d’en approfondir les lectures notamment. Ma foi s’en trouve donc boostée et ma vie recentrée sur l’essentiel .

Comment as-tu vécu la semaine sainte ?

Je l’ai vécu au rythme des prières proposées sur les réseaux et des célébrations de l’espace missionnaire de Charleville-Mézières.

J’ai toujours particulièrement apprécié les offices du jeudi, vendredi et samedi car ils sont concrets, imagés et les textes parlants. Mais je dois dire que cette année, le fait d’être seul m’a vraiment permis de mieux écouter la parole de dieu prononcée pendant la messe et donc de la comprendre, de me l’approprier. Ajouter à cela les prières quotidiennes de prêtres qui l’expliquent et qui invitent à la méditer. Il me semble donc que le « confinement+smartphone » est finalement plus propice à la concentration que l’église …!

MAIS, cela a très vite été contrasté par le manque de vraie relation que l’on a normalement avec les paroissiens à la messe notamment. Ce qui rappelle l’importance de « faire Eglise ». J’ai notamment ressenti cela lors de la veillée pascale, où l’on fête le Christ ressuscité. Faire la fête seul derrière son téléphone, c’est vite limité !

Comment as-tu fêté Pâques ?

Rien de bien particulier, hormis un bon petit plat : filet mignon de sanglier, purée et haricots verts, agrémenté évidemment d’une bonne bouteille !

Quelle prière adressée au Christ ressuscité ?

Christ ressuscité, je te confie tous les malades, notamment ceux atteint par le Covod-19 et le personnel soignant qui se dévoue au quotidien pour eux, parfois au risque de leur vie.

Christ ressuscité, je te confie nos dirigeants politiques et médecins qui œuvrent ensemble contre l’épidémie et pour le bien du pays. Soutiens-les dans leur choix et apporte leur l’espérance de ta résurrection.

Christ ressuscité, fais-en sorte que ce confinement soit synonyme de résurrection dans nos familles en étant le départ d’une nouvelle vie plus vraie, plus fraternelle et plus centrée sur l’essentiel.


Partager

Notre site utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité et mesurer l'audience. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies dans les conditions prévues par nos mentions légales.