Edito de Mai 2022 - L'Eglise Catholique à Reims et dans les Ardennes

Reims Nord - Publié le 10 mai 2022

Edito de Mai 2022

« En ce temps-là, Marie Madeleine se tenait près du tombeau, au-dehors, tout en pleurs. Et en pleurant, elle se pencha vers le tombeau. Elle aperçoit deux anges vêtus de blanc, assis l’un à la tête et l’autre aux pieds, à l’endroit où avait reposé le corps de Jésus. Ils lui demandent : « Femme, pourquoi pleures tu ? » Elle leur répond : « On a enlevé mon Seigneur, et je ne sais pas où on l’a déposé. » Ayant dit cela, elle se retourna ; elle aperçoit Jésus qui se tenait là, mais elle ne savait pas que c’était Jésus.
Jésus lui dit : « Femme, pourquoi pleures-tu ? Qui cherches-tu ? » Le prenant pour le jardinier, elle lui répond : « Si c’est toi qui l’as emporté, dis-moi où tu l’as déposé, et moi, j’irai le prendre. » Jésus lui dit alors :
« Marie ! » S’étant retournée, elle lui dit en hébreu : « Rabbouni ! », C’est-à-dire : Maître. Jésus reprend : « Ne me retiens pas, car je ne suis pas encore monté vers le Père. Va trouver mes frères pour leur dire que je monte vers mon Père et votre Père, vers mon Dieu et votre Dieu. »
Marie Madeleine s’en va donc annoncer aux disciples : « J’ai vu le Seigneur ! », et elle raconta ce qu’il lui avait dit.»

(Évangile de Jésus Christ selon saint Jean 20. 11-18)

Frères et soeurs,

La joie de Pâques est toujours avec nous : nous avons chanté depuis cette fête « Alléluia, le Christ est vraiment ressuscité ». Pour avoir la joie, la paix et l’espérance aujourd’hui nous sommes invités à relire le passage de l’Evangile pour bien situer la place de chacun dans ce qui nous anime.

Le lendemain de la mort de Jésus Marie Madeleine se tenait près de tombeau, tout en pleurs. Elle pleure car son Maitre est mort et a été mis au tombeau, elle pleure car le tombeau est vide, car son espoir est parti avec son maitre.
« Femme, pourquoi pleures-tu ? » la question de Jésus s’adresse à nous aussi : nous pleurons quand nous perdons l’espoir, nous pleurons quand nous nous avons raté une chance, nous pleurons quand nous avons perdu un emploi, nous pleurons quand nous n’avons pas pu faire aboutir notre projet, quand notre rêve n’a pas été bien réalisé. Marie Madeleine a répondu au Seigneur : « On a enlevé mon Seigneur, et je ne sais pas où on l’a déposé. »… « Si c’est toi qui l’as emporté, dis-moi où tu l’as déposé, et moi, j’irai le prendre. ». Jésus est à côté d’elle mais elle ne sait pas que c’est Jésus. Jésus est là au cœur de notre vie mais nous ne le voyons pas à cause du désespoir, de l’angoisse, de la peur, de la mort. Jésus est bien caché car parfois nous l’avons bien enterré et bien enfermé dans son tombeau.

Pourquoi pleurons-nous ? Le Christ est vraiment ressuscité, il est vivant : nous pleurons car nous sommes pardonnés, aimés, sauvés. Marie Madeleine a pleuré car ses péchés sont pardonnés, elle n’a plus peur d’aller dire aux disciples que Jésus est vraiment ressuscité, elle n’a plus peur dire qu’elle a vu le Seigneur : Elle est devenue l’Apôtre des apôtres pour annoncer que Jésus est vivant.

Frères et sœurs,
Nous aussi, comme Marie Madeleine, nous sommes invités à rendre le témoignage d’un Dieu vivant : il est là pour toujours, il est là jusqu’à la fin des temps. Montrons l’ESPERANCE, LA JOIE, LA PAIX à ce monde qui n’a plus d’espoir, de signe de vie, de confiance, de foi. Dieu nous appelle par le prénom de chacun comme il a appelé Marie Madeleine par son prénom pour devenir témoins de l’espérance, témoins de sa présence dans notre monde.
Le mois de mai est consacré à Marie, la mère de Jésus et aussi notre mère. Elle nous apprend à faire tout ce que son Fils nous dira. Témoin de l’espérance par excellence elle nous accompagne et nous soutient en cette période difficile pour retrouver en nous la paix, la joie et l’espérance.

Bon temps pascal et bon mois de mai à chacun.

 

P. Paul NGUYEN NGOC HAI

Partager

Notre site utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité et mesurer l'audience. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies dans les conditions prévues par nos mentions légales.