3 questions à Fabienne Miart - L'Eglise Catholique à Reims et dans les Ardennes

Actualités

Publié le 14 avril 2021

3 questions à Fabienne Miart

Fabienne Miart a succédé à Bernard Leclercq, comme responsable de la pastorale familiale il y a un an. A l’occasion de l’année Amoris Laetitia, elle évoque les chantiers prioritaires pour les couples et les familles dans notre diocèse.

Vous avez pris la tête du service diocésain de la pastorale familiale il y a un an : avec quels objectifs ? quels chantiers prioritaires ?

Personnellement, mon premier objectif est de bien connaître le terrain. La COVID-19 ne me simplifie pas la tâche ! Néanmoins, je suis heureuse d’avoir pu nommer une petite équipe composée de femmes et d’hommes, d’ardennais et de rémois, aux compétences variées. Désormais, avec une année de recul, j’identifie 3 chantiers prioritaires :

  • L’éducation affective et sexuelle, un véritable défi pour les adolescents 
  • L’accueil et l’accompagnement des personnes homosexuelles et notamment de leurs familles qui expriment souvent le besoin de se retrouver pour échanger
  • L’approfondissement de l’initiation au sacrement du mariage.

Justement, sur ce dernier point, que comptez-vous mettre en place ?

En arrivant dans le diocèse, j’ai repris le travail de mon prédécesseur. Nous avons écrit un projet nommé « Alliance » qui vise à renouveler l’initiation au sacrement du mariage des fiancés. Aujourd’hui, nous proposons aux espaces missionnaires de s’approprier ce canevas d’accompagnement des fiancés. Bien sûr, chaque lieu peut adapter selon sa réalité locale, et notamment selon les forces prêtes à s’investir. Nous proposons d’instaurer 4 journées communautaires de fiancés. L’avantage de ces journées est de créer une fraternité entre fiancés et avec la communauté. Les fiancés bénéficieront également de l’accompagnement de couples « parrains », dans le but de recréer un tissu de familles chrétiennes qui s’accompagnent et se soutiennent. Le projet est vraiment dans la lignée d’Amoris Laetitia : celui d’inciter les familles à être missionnaires !

Le pape François a proclamé une année Amoris Laetitia, comment pensez-vous la faire vivre au niveau du diocèse ?

Avec mon équipe, nous souhaitons mieux faire connaître cette exhortation apostolique qui est sortie en 2016. Dans les médias, nous avons beaucoup entendu parler du chapitre 8 sur les personnes divorcées/remariées. Or, ce texte regorge d’idées et des propositions très intéressantes pour les familles, les couples, mais aussi pour tous les acteurs pastoraux (prêtres, diacres etc…).

Le Vatican prépare une série d’outils pour faire vivre cette année un peu spéciale. Nous ne manquerons pas de nous en saisir. Il est important que toute l’Eglise prenne conscience de ce trésor que le pape nous a laissé.


Partager

Notre site utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité et mesurer l'audience. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies dans les conditions prévues par nos mentions légales.