[Vidéo] Quelle liberté de culte pendant le confinement ? - L'Eglise Catholique à Reims et dans les Ardennes

Actualités

Publié le 10 novembre 2020

[Vidéo] Quelle liberté de culte pendant le confinement ?

Le 2 novembre, la Conférence des évêques de France a déposé un référé liberté au Conseil d’État sur l’interdiction des célébrations avec assemblée. Les évêques ont estimé que le décret du 29 octobre 2020 portait atteinte à la liberté de culte.

Mgr Eric de Moulins-Beaufort revient sur la liberté de culte pendant le confinement en vidéo.

Qu’est-il possible de faire pendant le confinement ?

Le samedi 7 novembre, le juge des référés a rejeté ce recours, estimant que la menace sanitaire était trop importante. Cependant, il précise les règles relatives aux cultes applicables lors du confinement :

  • L’ensemble des lieux de cultes restent ouverts.
  • Les fidèles peuvent y participer aux enterrements et aux mariages. Limite de 30 personnes pour les enterrements et de 6 personnes pour les mariages.
  • Il est possible de se rendre dans une église pour y exercer le culte à titre individuel. Il faut cocher la case « déplacement pour motif familial impérieux ».
  • Les ministres du culte peuvent librement participer à des cérémonies religieuses, notamment pour en assurer la retransmission. Ils peuvent recevoir individuellement les fidèles, de même qu’ils peuvent se rendre au domicile de ceux-ci.

Pour en savoir plus, lire l’article : « Ce qui est autorisé, ce qui ne l’est pas pendant le confinement ».

La situation pourrait évoluer d’ici le lundi 16 novembre, qui marquera la fin du dispositif d’état d’urgence sanitaire actuel.

Les évêques, par la voix du président de la Conférence des évêques de France, continue le dialogue avec les pouvoirs publics, en espérant un assouplissement des règles.


Partager

Notre site utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité et mesurer l'audience. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies dans les conditions prévues par nos mentions légales.