Récit du pèlerinage diocésain dans Reims du 6 octobre - Diocèse de Reims

Actualités

Publié le 10 octobre 2019

Récit du pèlerinage diocésain dans Reims du 6 octobre

Le dimanche 6 octobre, en la Solennité de St Remi, chère au cœur de tous les diocésains de Reims et des Ardennes, il était proposé un vrai pèlerinage à travers la ville de Reims.    

Le baptême, source de notre mission

Le baptême, sacrement majeur, qui ouvre sur le monde et qui envoie en mission, à l’image de la Société de St Vincent de Paul, le Secours Catholique ou le Sappel respectivement chargés de l’animation des temps de prière. Le baptême fait de nous tous des disciples missionnaires.

Tout un parcours donc, de l’église St Nicaise (onzième  évêque de Reims, qui eut la tête tranchée par les Vandales) à la cathédrale,  puis à la Maison St Sixte (avec un pique-nique) et enfin à la basilique Saint Remi vers 15h30, pour la grande messe solennelle avec l’imposition du pallium à Mgr Eric de Moulins-Beaufort, notre archevêque.

Autant d’étapes reliées à celles qui balisent notre vie, accompagnées dans les rues de Reims par nos amis de L’Ordre de Malte. Autant de saints de notre diocèse : St NicaiseSt Remi, car si on reçoit la foi, il faut la faire vivre. Les saints nous montrent le chemin.

Journée de pèlerinage sous la pluie, mais dans la joie

Sous une petite bruine, peu avant 9 heures, on apercevait quelques « lève-tôt » se diriger vers la belle église St Nicaise dans le quartier du Chemin Vert, au Centre-Est de Reims.  Quartier très spécifique  des années 1920-1930, un quartier- village, lié à la reconstruction d’après la Grande Guerre, dans l’esprit des « cités-jardins ». Des maisons individuelles visant à améliorer la condition des familles nombreuses ouvrières, dans l’élan du catholicisme social de plusieurs entrepreneurs dont Georges Charbonneaux, également féru d’art.  

Les membres de la Société de Saint-Vincent-de-Paul  y ont animé un temps de prière et de méditation en  mémoire de notre baptême, devant plus d’une centaine de personnes et en présence de Mgr Eric de Moulins-Beaufort.

Le cortège grossit encore à la sortie de l’église vers 10h. Il passe ensuite avenue de la Marne, avenue Clemenceau, boulevard de la Paix, en chantant : « Peuple de baptisés marche vers ta lumière : La Christ est ressuscité ! Alléluia ! Alléluia ! ». 

Jusqu’au parvis de la cathédrale à 11h où  une méditation sur la foi était conduite par le Secours Catholique. La figure de Clovis présente sur la façade, aide à la prière. Lui aussi a fait un long chemin, ponctué de doutes avant d’être baptisé dans la cathédrale de l’époque. Une dalle au milieu de l’allée centrale atteste de l’endroit, deux mètres en dessous. La figure de Marie aussi bien-sûr, elle qui reçoit chaque jour son Fils comme Fils de Dieu. Nous aussi, nous méditons chaque jour des questionnements dans notre cœur. Nous sommes plongés dans cet amour infini et engagés à faire connaître cet amour par notre témoignage. Marie, avec nous, comme nous ! Faisons confiance, refaisons confiance, comme Marie, nous redit le Père Jean-Pierre Laurent, curé de la cathédrale.   

« Mon âme chante le Seigneur Alleluia  et dans mon cœur il n’est que joie ! Alleluia ! »

Puis vint une halte pour se restaurer à la Maison St Sixte dans la salle à manger (plus confortable que le cloître par temps de pluie!), la prière et  les témoignages du Sappel  rythment l’animation.

La messe de clôture de la Saint Remi et remise du pallium à Mgr Eric de Moulins-Beaufort

Tous se dirigent, enfin, vers la Basilique Saint Remi, très vite archicomble pour la célébration de la messe pontificale point d’orgue de la journée. Messe avec imposition du pallium à Mgr Eric de Moulins-Beaufort par le Cardinal André Vingt-Trois, évêque émérite de Paris, représentant pour l’occasion, du pape François.

Pour respecter la  belle tradition rémoise les uns et les autres attendaient l’embrasement de la grande couronne, riche de 96 bougies, âge auquel serait mort Saint Remi. Toutes les bougies, sauf une se sont allumées !

Avant que la procession de la châsse de Saint Remi ne clôture la cérémonie et l’envoi.

Honneur et gloire à toi, Dieu très bon, Toi seul es saint, Toi seul est grand ! Par Saint Remi, l’Apôtre des Francs, conduis ton peuple vers ta Maison

Nous regardons la camionnette de la mission partir !
Nous sommes tous baptisés et envoyés !


Partager

Je m'intéresse à la vie du diocèse

Notre site utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité et mesurer l'audience. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies dans les conditions prévues par nos mentions légales.