Message de Mgr Eric de Moulins-Beaufort pour le confinement - L'Eglise Catholique à Reims et dans les Ardennes

Actualités

Crédits photos : François Nascimbesi
Publié le 3 novembre 2020

Message de Mgr Eric de Moulins-Beaufort pour le confinement

A l’occasion de la Toussaint, et à la veille du confinement, Mgr Eric de Moulins-Beaufort a tenu à adresser un message en la Cathédrale de Reims, dans laquelle, il célébrait la messe.

Après consultation des évêques et à l’occasion de l’ouverture de l’Assemblée plénière des évêques qui se tient exceptionnellement en visioconférence, Mgr Eric de Moulins-Beaufort, aussi président de la Conférence des évêques de France, dépose un recours au Conseil d’État à propos de l’interdiction de célébrer des messes publiques.

Message à propos du confinement

« Après demain, jour des défunts, il ne sera pas possible de célébrer des messes avec une assemblée. Nous pouvons remercier les pouvoirs publics qui ont tenu compte de ces jours de la Toussaint et des défunts. Nous revenons aux conditions du mois de mars et d’avril. La messe sera célébrée le dimanche matin à 9h depuis la chapelle de la Maison Saint Sixte et retransmise en direct sur les ondes de RCF Reims-Ardennes et sur la page YouTube du diocèse. (…)

Chaque espace missionnaire trouvera ce qu’il doit faire pour proposer aux fidèles de quoi vivre, sanctifier le dimanche, jour du Seigneur, de la meilleure manière possible.

Nous espérons que cette mesure ne durera pas trop longtemps. (…) Nous regrettons que cet effort collectif se fasse au détriment des célébrations liturgiques. (…) Nous savons bien que la célébration du culte est d’un autre ordre que de faire des achats matériels. Nous savons bien que nous pouvons écouter les paroles du Christ ou lire l’Évangile. Mais nous avons besoin d’entendre ces Paroles en sentant la présence physique d’autres. Quand nous célébrons la messe, ce n’est pas une commémoration, mais c’est le Christ qui vient à nous. Nous accueillons la présence du Christ par la puissance de son Esprit au plus profond de nos âmes.

C’est un grand sacrifice qui nous est demandé. C’est une privation. (…)

Que nous puissions vivre ce temps de confinement et de restriction, avec un coeur généreux et large, en faisant attention à celles et ceux qui nous entourent, particulièrement les personnes seules. Nous pensons à celles et ceux qui sont malades ou mourants. Nous pensons aux soignants. (…)

En plus de cela, s’ajoutent les précautions sécuritaires. Nous avons découvert jeudi que le seul fait de venir prier dans une église pouvait parfois devenir un acte héroïque. Je voudrais saluer le personnel salarié et bénévole qui rende l’ouverture de nos églises possible.

Mgr Eric de Moulins-Beaufort, archevêque de Reims, Président de la Conférence des évêques de France déposera un recours au Conseil d’Etat

Mgr Eric de Moulins-Beaufort, archevêque de Reims, Président de la Conférence des évêques de France va déposer un référé liberté au Conseil d’Etat, estimant que le décret n° 2020-1310 du 29 octobre 2020 prescrivant les mesures générales nécessaires pour faire face à l’épidémie de covid-19 dans le cadre de l’état d’urgence sanitaire, porte atteinte à la liberté de culte qui est l’une des libertés fondamentales dans notre pays. En effet, Mgr Eric de Moulins-Beaufort, après consultation de tous les évêques de France réunis en Assemblée plénière ce lundi 2 novembre, estime hors de proportion l’interdiction de célébrer la messe et d’autres sacrements en communauté.

Pour les fidèles, ces célébrations sont vitales parce qu’elles sont une rencontre avec le Seigneur et leurs frères.

Les fidèles catholiques restent mobilisés contre l’épidémie et respectent l’ensemble des consignes sanitaires qui pèsent sur le pays depuis le début.

Crédits photos : François Nascimbesi


Partager

Notre site utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité et mesurer l'audience. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies dans les conditions prévues par nos mentions légales.