e-pèlerinage Lourdes 2020 – journée du 20 août - L'Eglise Catholique à Reims et dans les Ardennes

Actualités

Publié le 20 août 2020

e-pèlerinage Lourdes 2020 – journée du 20 août

Marie « Mère de l’Église, notre mère »

Les rendez-vous de la journée :

  • Prière du matin
  • 10h – Temps à la cité Saint-Pierre
  • 11h – Messe à la bergerie de la Cité Saint-Pierre + textes du jour
  • 14h30 – Chemin de croix des malades
  • 15h30 – Chapelet à la Grotte (en direct sur KTO et Tv Lourdes)
  • 17h – Procession eucharistique ou adoration eucharistique (en direct sur Tv Lourdes)
  • 21h – Procession mariale (Tv Lourdes)
  • Méditation du jour par le P. Remi Dubois-Matra

Liens vers les médias retransmettant la messe (10h) et le chapelet (15h30) à la Grotte :

– KTO TV
Sur le site de KTO : https://www.ktotv.com/page/kto-en-direct
Sur YouTube : recherchez « KTO direct »
A la télé : Bouygues : Canal 218 – Free : Canal 245 – Numéricable : Canal 179 – Orange : Canal 220 – SFR : Canal 179

– LOURDES TV
Sur le site de Lourdes : www.lourdes-france.org/tv-lourdes
En direct sur Facebook : https://www.facebook.com/ndlourdes/

+ RCF REIMS-ARDENNES – infos locales et diocésaines à 7h et à 8h
Sur le site du diocèse
Sur le site de RCF : https://rcf.fr/programmes/programme/RCF51REIMS
A la radio, fréquences : Ardennes 94.6 (Charleville-Mézières), 98.2 (Vouziers), 98.3 (Rethel), 103,2 (Sedan) – Marne 87.9 (Reims)


La journée en photos


Prière du matin (Sainte du jour : Saint Bernard)

Tout privilège en Dieu est fait pour être partagé. Marie ne vient pas se faire admirer par Bernadette, elle lui confie une mission, celle d’offrir à un monde pécheur cette annonce : « JE SUIS l’Immaculée Conception ».

À la suite de Bernadette, portons cette Bonne Nouvelle dans nos espaces missionnaires, à la suite de son Fils Jésus, poussés par le souffle de l’Esprit Saint, offrons à tous ceux qui partagent nos vies cette Joie de vivre en enfants du Père avec Marie « Mère de l’Église, notre mère ».


Messe à la Cité Saint Pierre (11h)

Évangile (Mt 22, 1-14)
En ce temps-là, Jésus se mit de nouveau à parler aux grands prêtres et aux anciens du peuple, et il leur dit en paraboles : « Le royaume des Cieux est comparable à un roi qui célébra les noces de son fils. Il envoya ses serviteurs appeler à la noce les invités, mais ceux-ci ne voulaient pas venir. Il envoya encore d’autres serviteurs dire aux invités : “Voilà : j’ai préparé mon banquet, mes bœufs et mes bêtes grasses sont égorgés ; tout est prêt : venez à la noce.” Mais ils n’en tinrent aucun compte et s’en allèrent, l’un à son champ, l’autre à son commerce ; les autres empoignèrent les serviteurs, les maltraitèrent et les tuèrent. Le roi se mit en colère, il envoya ses troupes, fit périr les meurtriers et incendia leur ville. Alors il dit à ses serviteurs : “Le repas de noce est prêt, mais les invités n’en étaient pas dignes. Allez donc aux croisées des chemins : tous ceux que vous trouverez, invitez-les à la noce.” Les serviteurs allèrent sur les chemins, rassemblèrent tous ceux qu’ils trouvèrent, les mauvais comme les bons, et la salle de noce fut remplie de convives. Le roi entra pour examiner les convives, et là il vit un homme qui ne portait pas le vêtement de noce. Il lui dit : “Mon ami, comment es-tu entré ici, sans avoir le vêtement de noce ?” L’autre garda le silence. Alors le roi dit aux serviteurs : “Jetez-le, pieds et poings liés, dans les ténèbres du dehors ; là, il y aura des pleurs et des grincements de dents.” Car beaucoup sont appelés, mais peu sont élus. »


Chemin de Croix des malades

Ce chemin de croix est un chemin d’Espérance pour que tous : personnes ayant un handicap, parents, amis, aumôniers, hospitaliers, pèlerins, nous prenions notre croix pour marcher à la suite de Jésus vers le Golgotha, sûrs que nous vivrons avec lui sa mort et sa résurrection.

1ère Station : Jésus est condamné à mort
Pilate voulant contenter la foule, livra Jésus pour qu’Il soit crucifié.
Seigneur transforme nos épreuves en chemin de vie et de paix.

2ème Station : Jésus est chargé de sa croix
Après avoir été humilié et frappé, Jésus quitte la ville pour monter au Golgotha.
Accorde-nous, Seigneur, la force et l’amour nécessaires pour faire de notre vie telle qu’elle est, unie à la tienne, une Offrande pour le salut de nos frères.

3ème Station : Jésus tombe pour la première fois
À travers la ville de Jérusalem, Jésus avance péniblement, et tout à coup, c’est la chute.
Apprends-nous Seigneur à accepter comme toi notre vulnérabilité et notre faiblesse. Donne-nous la force et la persévérance pour nous relever après chaque chute et poursuivre notre route car Tu es le chemin, la vérité et la vie.

4ème Station : Jésus rencontre Marie, sa mère
Voici le temps de la première rencontre : Marie renouvelle son « oui » par sa simple présence.
Dieu notre Père, comme il est riche de tendresse, le regard que Tu poses sur Ton Fils et sa Mère : L’Immaculée. Par leurs regards, ils se consolent mutuellement. Que chacun de nous puisse donner à tous ceux qui souffrent ce même regard de tendresse.

5ème Station : Simon de Cyrène aide Jésus à porter sa croix
Les soldats interpellent Simon de Cyrène, et lui demandent d’aider Jésus à porter sa croix.
Dieu notre Père, Tu sais comme elle est lourde la croix de l’humanité souffrante et Jésus plie sous son poids. À l’exemple de Simon de Cyrène, donne-nous de voir la peine de ceux qui nous entourent, de les porter dans la prière et en nous mettant à leur service.

6ème Station : Véronique essuie le visage de Jésus
Quittant la foule, Véronique ose un geste de compassion envers Jésus.
Seigneur, nous te présentons tous les gestes de solidarité, d’accueil, qui sont accomplis chaque jour en notre monde. Daigne les reconnaître comme la vérité de notre humanité défigurée par l’indifférence, la violence, le rejet, la haine.

7èmeStation : Jésus tombe pour la deuxième fois
Le chemin qui monte au calvaire n’en finit pas, et Jésus tombe une deuxième fois.
Hier à Gethsémani ton fils Jésus tombait à terre, épris d’angoisse et de prière. Aujourd’hui encore, il tombe et retombe avec ceux qui voient leurs forces physiques ou mentales s’altérer. S’il te plaît, Marie au cœur immaculé, prête-leur ta foi ; rapproche-les de Jésus pour qu’il les conduise au Père.

8ème Station : Jésus console les femmes de Jérusalem
Entendant les femmes se lamenter, Jésus leur répond : « Femmes de Jérusalem, ne pleurez pas sur moi ! Pleurez sur vous-mêmes et sur vos enfants ! »
Toi qui vois pleurer nos yeux, toi qui vois couler nos larmes, s’il te plaît, Vierge au corps immaculé, prêtes-nous ta charité. Donne-nous un regard d’amour capable d’accompagner toute détresse.

9ème Station : Jésus tombe pour la troisième fois
Jésus en est à sa troisième chute, et il va se relever une troisième fois pour poursuivre son chemin.
Encore par terre ! S’il te plaît Marie, Mère immaculée de l’Église, prête-nous ton espérance pour que nos effondrements ne soient pas définitifs, mais occasions d’accueil d’un nouveau souffle de Vie.

10ème Station : Jésus est dépouillé de ses vêtements
Suprême humiliation, Jésus est dépouillé de ses vêtements.
Quand nous sommes dépouillés, nus aux yeux des autres, nus à nos propres yeux: Marie, fortifie notre foi, couvre-nous de ton regard de douceur et de force.

11ème Station : Jésus est cloué sur la croix
Un brigand à sa droite, un autre à sa gauche, Jésus est cloué sur la croix par les soldats. Il s’adresse à son Père : « Père pardonne-leur, ils ne savent pas ce qu’ils font ».
Seigneur Jésus, transforme en pardon nos doutes, nos refus, nos blasphèmes devant l’excès de souffrance, qui Te clouent sur la croix.

12ème Station : Jésus meurt sur la croix
Jetant un grand cri, Jésus dit « Père en tes mains, je remets mon esprit »
Un grand silence s’est installé autour de Jésus. N’ayons pas peur du silence, habitons-le avec notre prière. (Temps de Silence)

13ème Station : Jésus est descendu de la croix
La foule a disparu. Seuls restent les proches, et Joseph d’Arimathie, qui a demandé le corps de Jésus.
Vois, O Marie, le corps blessé de ton Église – le corps mystique de ton Fils. Panse toutes ses blessures, verses-y le baume de ta prière, de ton amour, de ta miséricorde, de tes larmes, pour qu’il repose en paix en attendant la résurrection.

14ème Station : Jésus est mis au tombeau
Le corps de Jésus est déposé dans un tombeau creusé dans le roc, fermé par une grosse pierre.
Jésus est déposé dans le sépulcre, comme le grain de blé tombé en terre. La mort est vaincue, la vie va renaître et dans sa résurrection, il va entraîner avec lui tous ceux que la mort semblait avoir terrassés. Ce n’est pas pour rien qu’il a souffert, qu’il est mort, c’est pour nous apporter la vie en abondance.

15ème Station : La résurrection
Pourquoi cherchez-vous le Vivant parmi les morts ? Il n’est pas ici il est ressuscité.
Le Christ Ressuscité nous entraîne dans son sillage d’amour et de lumière. C’est pour tous, qu’il est ressuscité. Seigneur, faites que tous les hommes soient sauvés et parviennent à ta lumière d’amour et de vérité. Amen.


Méditation du jour par le P. Remi Dubois-Matra :

Marie, s’est adressée à Bernadette, personnellement d’abord, mais aussi, par elle, c’est à l’Église qu’elle voulait adresser son message :  « Allez dire aux prêtres » !  Marie a fait de Bernadette sa « porte-parole » auprès de son curé qui était pour elle le plus proche représentant de l’Église. Et Bernadette précisera d’ailleurs à l’abbé Peyramale : « Elle ne m’a pas chargée de vous y faire croire, elle m’a chargée de vous le dire ! »

Et Marie demandera :  » Qu’on vienne ici en procession ; qu’on y bâtisse une chapelle ».

Venir en procession, c’est faire exister et manifester une communauté, un peuple en marche qui fait route vers celle, et par elle vers Celui qui appelle pour rassembler. Un peuple en chemin de foi, en chemin de conversion, en chemin de croix, en chemin de vie et d’amour.

Dès la 1ère apparition, au bout de ce chemin marécageux qui mène du bourg à Massabielle, Bernadette ne sera jamais seule : il y aura des curieux, des sceptiques, des moqueurs, des séduits pour prendre ce chemin avec Bernadette. Rapidement se joindront à elle des malades, des autorités, des gens simples et la bourgeoisie de Lourdes : un petit peuple disparate qui se mettra en route et fera le chemin avec Bernadette. Ni les barricades, ni les interdictions n’empêcheront ces prémices des futures processions qui deviendront vite la réponse à la demande de Marie : se mettre en route, chercher et rencontrer Celui qui veut faire de nous son Peuple, son Église. Et la première « petite chapelle » invitera tous ceux qui y viendront à devenir l’Église de pierres vivantes » que nous voyons à Lourdes depuis ce jour.

Car depuis 1858, Lourdes accueille ces foules de touristes et de pèlerins, ce peuple aux diverses et  multiples motivations, aux multiples attentes, ce peuple aux dimensions du monde multiracial et multi culturel, ce peuple porteur de toutes les réalités de vie, les plus belles comme les plus misérables, ce peuple d’hommes et de femmes diversement impliqués dans la vie du monde et de l’Église :  des blessés, des actifs ou des paralysés, des « engagés » ou des « consommateurs », des « ordonnés » ou  des anonymes, des jeunes ou des vieux, des « tradis » ou des « modernes », etc.

Marie accueille chacun et l’invite à devenir « appelé-répondant » pour, à sa place et à sa façon : « faire Église ».

A Lourdes, avec Marie comme figure de proue et comme pédagogue, nous apprenons à « faire Église » !

  • une Église aux dimensions et aux couleurs du monde entier,
  • une Église attentive et respectueuse de chacun qui, pour reprendre les mots de Bernadette, « regarde chacun comme une personne regarde une autre personne »,
  • une Église qui donne la priorité aux malades et aux pauvres, aux petits et aux humbles,
  • une Église qui transmet la Vie du Christ par les Sacrements et en particulier l’Eucharistie, le Sacrement du Pardon et l’onction des malades,
  • une Église qui fait entendre la Parole qui guide, qui nourrit, qui guérit, qui rassemble, qui donne sens et fait vivre,
  • une Église qui travaille, qui cherche, qui dialogue, qui met en œuvre les corps et les cœurs, les intelligences et les savoirs pour être de plus en plus fidèle à sa mission auprès des hommes de ce temps. (C’est à Lourdes, par exemple que se rassemble deux fois par ans, la conférence des Évêques de France)
  • etc.

A Lourdes nous voyons l’Église vivre, grandir et devenir de plus en plus et de mieux en mieux ce qu’elle est dans le désir du Christ : Mère et Missionnaire !

Marie, par son visage et par sa présence à Lourdes participe à l’engendrement de l’Église de son Fils Jésus : elle en est bien la Mère !


Partager

Notre site utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité et mesurer l'audience. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies dans les conditions prévues par nos mentions légales.